Le village de Bzou : Entre la djellaba et les randonnées

Il n’est guère un secret pour la plupart des Marocains, que la Djellaba bziouia est l’un des costumes traditionnels les plus prestigieux au Maroc. elle est caractérisée par son histoire ancestrale .D’ailleurs cet habit tenait spécialement à cœur au sultan Moulay Hassanà un tel point qu’il a fait intégrer des tailleurs parmi ses conseillers .

D’autres, connaissent à peine la ville petite de Bzou source de ce précieux habit, sans savoir définir sa position géographique précisément.

Qui se trouve d’ailleurs à l’extrême sud-ouest de Beni Mellal, limité au nord par machrouaa hamri et du nord-est par Dar Ouled Zidouh, à l’est on retrouve Oulad Ayad, et à l’ouest Kelaâ des sraghna. La sud-orientale est délimité par la région Tanant, Azilal et les magnifiques cascades d’Ouzoud.

De plus, le village de bzou avec une population de plus de 5.000 et 15.505 personnes au centre et dans la commune respectivement, possède d’important ressourcé hydrique vu la présence de plusieurs rivières et lacs il s’agit principalement du célèbre lac Tamda et de oued laabid.

Les Bzioui sont réputés pour la production et le commerce de miels, figues et raisins.

Cette région a été visité par des poètes et voyageurs réputés, dont Mohamed Mokhtar Soussi, et Hassan al-Wazzan (Léon l’Africain).

Randonnée

La région de bzou peut très bien occuper un randonneur pour deux longues journées, un exemple typique de trip ou on est à la rencontre de la beauté de la nature Marocaine, Montagne, collines, rivière et vallée … sans oublier les belles cascades d’Ouzoud et le lac de Tamda, qui sont des musts-see pour tous touristes et randonneurs avertis, ce fameux lac est là où s’accumulent les ruissellements venus de oued el abid.

Un festival estival

Il est tenu comme son nom l’indique en été, souvent appelé moussem est un événement ou se rencontre la musique culturelle locale ainsi que les habits dont est connue la région, principalement la djellaba bziouia

Qui est une spécialité locale de la région mais également des peintures et autres produits artisanaux exposés pour être vendu, c’est aussi une occasion pour organiser des fêtes de chant et de folclore typiquement marocain.

D’où vient le nom bzou ?

Du mot berbère ‘ Lbz ’ ou البز qui fait référence à l’acheminement que suit le fil de soie dans la conception de la kharka bziwiya.

Fantasia

La fantasia est une forme de festivité où une lignée de cheveaux se lance en parfaite harmonie, mené par un leader qui veille à ce que les coups de feu s’éclatent en un seul moment, l’hélant et la synchronisation différencient les meilleures équipes des moins bonnes, venu de toutes les régions du Maroc

« Quelques douars de la commune :

Lamdarssa

Ait Bahou

Achbarou

Tamkidte

Tagounite

Zalguen

Tinoualine

Bahi

Foum Sheaba »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *